AccueilMusiqueConcertsLes 10 meilleurs concerts à voir au London Jazz Festival, du Joshua...

Les 10 meilleurs concerts à voir au London Jazz Festival, du Joshua Redman Group au Tyshawn Sorey Trio

Ouvert le 10 novembre, l’EFG London Jazz Festival propose plus de 300 concerts dans les salles de concert de Londres et dans un réseau dense de clubs de jazz et de pôles artistiques sous un même toit. D’envergure internationale mais avec un fort ancrage local, le festival offre un aperçu du jazz actuel ainsi qu’une vitrine pour les talents locaux. Voici ma sélection des meilleurs événements.

1. Joshua Redman Group avec Gabrielle Cavassa et ses invités

Une femme en T-shirt noir chante intensément dans un micro
Gabrielle Cavassa
Le dernier projet du saxophoniste américain, Où sommes-nous, sonde les fissures émotionnelles qui marquent les États-Unis. Le répertoire est vaste – de Bruce Springsteen à John Coltrane – et la chanteuse Gabrielle Cavassa correspond à la passion contrôlée et à la technique exemplaire de Redman. Parmi les invités figurent le vibraphoniste vedette Joel Ross et le fougueux Brian Blade à la batterie. 12 novembre, Centre Barbican

2. La musique symphonique de Wayne Shorter

Le Philharmonia Orchestra s’attaque aux lignes obliques et aux harmonies chatoyantes des dernières œuvres orchestrales du saxophoniste Wayne Shorter, sur lesquelles il travaillait sur certaines peu avant sa mort en mars. La chanteuse/collaboratrice Esperanza Spalding se produit aux côtés du saxophoniste Ravi Coltrane, et les musiciens du dernier groupe de Shorter veillent à ce qu’un morceau unique et intrigant conserve sa concentration et son avantage. Le programme comprend le cycle de chansons Gaïala première européenne du semi-opératique Iphigénie et une sélection de merveilleuses chansons de Shorter. 19 novembre, Royal Festival Hall

3. Charles Lloyd Océan Trio

Un homme à la barbe grise souffle dans un saxophone
La carrière florissante du saxophoniste chevronné sur la fin de sa vie lui permet de trouver des accompagnateurs de premier ordre intacts. Ce concert présente son ton vaporeux et son flair mélodique avec le pianiste Gerald Clayton de l’album Trios : Océan, l’une des trois sorties Blue Note 2022, aux côtés du guitariste Marvin Sewell. La saxophoniste/compositrice norvégienne Mette Henriette complète un double programme élégiaque. 17 novembre, Centre Barbican

4. Marcus Miller et Camilla George

La guitare basse à couper le souffle de Marcus Miller, son sang-froid imperturbable et ses compétences de production ultra-précises sont un point culminant du circuit depuis plus de 30 ans. Ajoutez à cela de jeunes cuivres branchés et des rythmes contemporains, et son mélange de funk pur et de jazz vibrant reste inégalé. La saxophoniste britannique Camilla George complète un double programme passionnant. 12 novembre, Royal Festival Hall

5. Tyshawn Sorey Trio/Tyshawn Sorey Pat Thomas Duo

Un homme devant une batterie
Tyshawn Sorey, camarade de MacArthur et maître percussionniste, brouille les frontières avec une facilité consommée. Vendredi, le batteur réexamine l’orthodoxie du trio avec piano en compagnie du pianiste Aaron Diehl et de Matt Brewer à la contrebasse – le récent album Mesmérisme et nouvellement publié Continuer indiquer les sensations fortes à attendre. Samedi, Sorey explore le vortex rythmique de la drum’n’bass avec le pianiste et magicien de l’électronique basé à Londres, Pat Thomas. 17 novembre, Kings Place et 18 novembre, Café Oto

6. Joey CalderazzoTrio

L’intimité d’un club de jazz est le cadre idéal pour apprécier les moindres détails du mélange singulier de courage et de romance du pianiste Joey Calderazzo. Pilier de longue date du piano-chaise au sein du quatuor de Branford Marsalis, il livre des récits pétillants avec une technique joyeusement arrondie. Orlando Le Fleming et Donald Edwards sont des habitués sympathiques à la basse et à la batterie. 12 novembre, PizzaExpress Jazz Club

7. Makaya McCraven et London Contemporary Orchestra : En ces temps

La « science du rythme » du batteur américain fusionne jams samplés et improvisations live dans un ragoût rythmique riche et en constante évolution. Ce concert unique reprend l’album de McCraven En ces temps comme point de départ pour l’émergence d’une nouvelle tapisserie rythmique. Il combine un groupe trié sur le volet d’habitués de McCraven avec le London Contemporary Orchestra, dont les crédits vont de Radiohead à Terry Riley et Jimmy Page. 11 novembre, Centre Barbican

8. Quatuor Avishai Cohen + Emma Rawicz

Une femme blonde vêtue d'une veste en velours côtelé orange souffle dans un saxophone
Un double programme intrigant jumelle la chaleur maussade du quatuor du trompettiste israélien Avishai Cohen avec la dernière étoile montante du jazz britannique, la saxophoniste Emma Rawicz. Le dernier album de Cohen, Vérité toute nuecélébrait l’intimité de la parenté et des amis, le caractère extraverti de Rawicz Chroma combine jazz, musiques du monde et funk. Son rendez-vous en club avec le pianiste Gwilym Simcock s’est vendu très tôt ; la voici avec un quatuor musclé. 14 novembre, salle Cadogan

9. Hiromi

Une femme vêtue d'une robe ample grise se penche en avant sur le clavier d'un piano pendant qu'elle joue
L’exubérance et la technique brillante du pianiste japonais ravissent le public sur la scène du festival. Sa dernière sortie, Pays des merveilles sonique, un quatuor avec le trompettiste impétueux Arturo O’Farrill, tempère ses courses et ses trilles pour s’adapter à la soul sensuelle, au hip-hop clairsemé et à l’EDM nerveux. Soirée d’ouverture, Hiromi : Le Quintette avec piano présente au pianiste un quatuor à cordes astucieusement arrangé, confirmant la substance du style. 13 novembre, Centre Barbican

10. Enchevêtrements irréversibles

Les saveurs rétro du free jazz des années 1960 imprègnent l’esthétique des Irreversible Entanglements avec des thèmes acérés et des rythmes tranchants. Le groupe principal, un quatuor à deux cors et rythmique sans piano, est solide, mais le poète et membre fondateur Camae Ayewa, alias Moor Mother, porte le projet à un autre niveau. En mélangeant rimes et paroles, elle ajoute une pertinence hip-hop à la tradition poétique d’Amiri Baraka et Langston Hughes. 15 novembre, Théâtre EarthH Le festival se déroule du 10 au 19 novembre efglondonjazzfestival.org.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Top Infos

Coups de cœur